Une fabrication dans la pure tradition textile made in Nord

 

Bobines de lin

 

Pour Antoine Sordot et Chrystelle, créateurs de Summer Camp, la fabrication de l’ensemble du linge de maison se ferait de façon évidente dans des ateliers situés dans les Flandres françaises, à quelques kilomètres du lieu où ils résident.

Profiter du savoir-faire centenaire d’une région à l’héritage textile fort en était une première raison. La seconde coule de source et repose sur le plaisir de partager le process de fabrication avec des artisans locaux professionnels et passionnés par leur métier de tisseur.

Durant plusieurs mois, de nombreuses étapes de test, de contrôle auront été nécessaires avant qu’une première petite série de linge soit mise en boutique et soumise au regard exigeant de ceux qui connaissent et apprécient le lin.

Les créateurs ont fait le choix d’un fil très fin et tissé de manière très serrée sur d’anciens métiers. Le lin tombé de métier est ensuite blanchi et traité, étapes indispensables pour assurer la stabilité et la qualité de la coloration.

Les teintes nées de l’imagination de Chrystelle, sont d’abord testées sur 40 kg de linge afin d’en valider l’absorption, le placement régulier et la stabilité au lavage et au séchage.

Une fois ces étapes approuvées, les collections sont lancées en plus grande quantité.
Un lin lavé Summer Camp se caractérise par les mêmes irréprochables propriétés : un produit qui a de la tenue (fil serré) tout en surprenant par un toucher hyper souple et savonneux.